Pierre Della Giustina

  • peintre
  • graveur
  • sculpteur

L'homme qui marche (1999)

Brut et baroque  –  « Brut, le travail l’est déjà par les matériaux utilisés, et la démarche pour les acquérir. […] Du récupéré, rien de noble ni de précieux […]. Du composite ; comme le sont les techniques d’assemblage.

Baroque, le souci de brouiller, d’agiter ; en multipliant les angles de vue (d’entrée dans les corps), les lignes de circulation dans les volumes créés. Le travail de représentation étant plus axé sur la perception de l’énergie que la forme. »

L. P. Noras, Dépouilles animées. Leporello pour l’exposition au Musée Mandet, 2001

L'homme qui marche

1999  –  Bois et métal   –  Hauteur : 180 cm  /  Longueur : 100 cm

Photo © Samuel Jouglet

L'homme qui marche
L'homme qui marche
L'homme qui marche

Photo © Christian Guy

L'homme qui marche

Photo © Christian Guy

L'homme qui marche

Photo © Christian Guy

L'homme qui marche
L'homme qui marche

Buste –  Assemblage bois   –  Hauteur : 170 cm  /  Longueur : 70 cm

Photo © Christian Guy

L'homme qui marche

Photo © Christian Guy

L'homme qui marche

Photo © Christian Guy

L'homme qui marche
L'homme qui marche

Autres sculptures

Bestiaire

Homme debout

L'homme qui marche

Morphologie de la métamorphose - 1

Morphologie de la métamorphose - 2

Néants équivoques